Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol7.djvu/161

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Les deux danseurs s’arrêtèrent, essoufflés, en s’essuyant avec leurs mouchoirs de batiste.

— Voilà comment on dansait dans notre temps, ma chère, — dit le comte.

— Eh oui, voilà Danielo Cooper, — prononça Maria Dmitrievna avec un long et profond soupir, et en remontant ses manches.