Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol7.djvu/385

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



XV

À quatre heures de l’après-midi, le prince André, qui avait réitéré avec instance sa demande à Koutouzov, se présentait chez Bagration. L’aide de camp de Bonaparte n’était pas encore de retour du détachement de Murat et le combat n’était pas encore commencé. Dans le détachement de Bagration on ne savait rien encore de la marche générale des affaires, on causait de la paix, mais sans croire à sa possibilité. On parlait aussi de la bataille, et aussi on la jugeait prochaine. Bagration, qui connaissait Bolkonskï pour l’aide de camp favori et de confiance, le reçut avec une distinction et une bienveillance toutes particulières. Il lui expliqua que probablement la bataille aurait lieu aujourd’hui ou demain et il lui laissa toute liberté de se trouver près de lui durant l’action ou à l’arrière-garde pour surveiller l’ordre pendant la retraite, « ce qui était aussi très important. »