Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol7.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


avec des yeux presque effrayés et enthousiastes.

— Elle est très belle — fit le prince André.

— Très belle — dit Pierre.

En passant devant eux, le prince Vassili prit la main de Pierre et s’adressant à Anna Pavlovna :

— Domptez-moi cet ours. Voilà un mois entier qu’il vit chez moi et c’est la première fois que je le vois dans le monde ; rien n’est si indispensable pour un jeune homme que la société des femmes intelligentes.