Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol8.djvu/465

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XVI

Au mois d’avril, les troupes s’animèrent à la nouvelle de l’arrivée de l’empereur à l’armée. Rostov n’avait pu assister à la revue faite par l’Empereur à Bartenstein ; le régiment de Pavlograd bivouaquait aux avant-postes, loin, en avant de Bartenstein. Denissov et Rostov habitaient une hutte couverte de branchages et de mousses, que leur avaient faite les soldats.

Cette hutte était construite de la façon suivante, usitée alors : On avait creusé un fossé d’environ un mètre de large, un mètre et demi de profondeur et deux mètres et demi de longueur ; à une extrémité, des marches formaient le perron. Le fossé lui-même était la chambre, et, chez les privilégiés comme le commandant d’escadron, à l’extrémité opposée aux marches, des planches, appuyées sur des piquets, formaient une table. De chaque côté dans la longueur du fossé, la terre était