Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol8.djvu/474

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XVII

Au mois de juin eut lieu la bataille de Friedland à laquelle ne participa pas le régiment de Pavlograd. L’armistice suivit cette bataille. Rostov, à qui était pénible l’absence de son ami, dont il n’avait aucune nouvelle, et qui s’inquiétait de la marche de son affaire et de sa blessure, profita de l’armistice pour demander la permission d’aller à l’hôpital se renseigner sur Denissov.

L’hôpital se trouvait dans un petit village prussien deux fois dévalisé par les troupes russes et françaises. Précisément parce que c’était l’été et que dans les champs il faisait si bon, ce village avec ses toits et ses enclos brisés, ses rues sales, ses habitants déguenillés et les soldats ivres et malades qui s’y serraient avait un aspect particulièrement navrant.

L’hôpital était installé dans une maison de