Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol9.djvu/400

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XVI

Les derniers temps, Anatole habitait chez Dolokhov. Le plan d’enlèvement de mademoiselle Rostov était, depuis quelques jours, mûri et préparé par Dolokhov, et, le jour où Sonia écoutait près de la porte de Natacha et décidait de la garder, ce plan devait être exécuté. Natacha avait promis à Kouraguine de le rejoindre, à dix heures du soir, par l’escalier de service. Kouraguine devait la mettre dans une troïka préparée et l’emmener au village Kamenka, à soixante verstes de Moscou ; là, un pope révoqué devait faire le mariage.

À Kamenka une voiture toute prête devait les conduire sur la route de Varsovie et, de là, en voiture de poste, ils fileraient à l’étranger. Anatole avait le passeport, le billet de route, dix mille roubles, pris chez sa sœur, et dix autres mille roubles empruntés par l’intermédiaire de Dolokhov.