Page:Tolstoï - Œuvres complètes vol1.djvu/384

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


œuvres futures, je vous donnerai tout de suite le prix supérieur, celui que reçoivent nos auteurs les plus célèbres, (très peu nombreux), c’est-à-dire 50 roubles pour une feuille d’impression [1]. J’ai aussi tardé à vous écrire parce que je ne pouvais vous faire cette proposition avant de contrôler mon impression par le jugement du public. Ce jugement a été on ne peut plus favorable pour vous, et je suis très heureux de ne pas m’être trompé en jugeant votre première œuvre, et avec plaisir, je vous propose maintenant les conditions sus-mentionnées.

» Écrivez-moi à ce sujet. En tous cas, je puis vous garantir que nous tomberons d’accord sur ce point. Puisque votre nouvelle a eu du succès, il nous serait très agréable d’avoir plus vite votre deuxième œuvre. Faites-nous le plaisir de nous envoyer ce que vous avez de prêt. J’ai voulu vous envoyer le numéro 9 du Contemporain, mais malheureusement j’ai oublié de donner l’ordre de tirer un exemplaire de plus et pour cette année toute la revue est épuisée. Cependant, s’il vous le faut, je puis vous envoyer un ou deux exemplaires des bonnes feuilles de votre nouvelle.

» De nouveau je vous demande avec instance de nous envoyer une Nouvelle ou quelque chose en

  1. 50 roubles valent 130 francs ; ainsi Tolstoï recevait 130 francs pour 16 pages ; environ 8 francs la page. — N. T.