Page:Tolstoï - Carnet du Soldat, trad. Bienstock.djvu/35

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


APPENDICE



DE LA TOLÉRANCE RELIGIEUSE

I


En Russie, il y a des missionnaires qui ont pour tâche de convertir à l’orthodoxie tous les non-orthodoxes.

À la fin de 1901, un congrès de ces missionnaires eut lieu dans la ville d’Orel, et à la clôture de la session, le chef de la noblesse de la province, M. Stakhovitch, prononça un discours dans lequel il proposait au Congrès de reconnaître l’absolue liberté de conscience, en comprenant, sous ces paroles, non seulement la liberté de croyance, mais aussi la liberté de culte qui renferme en soi la liberté de déserter l’orthodoxie et même de se convertir à une autre religion en désaccord avec celle-ci. M. Stakhovitch estimait que la liberté ainsi entendue et pratiquée ne peut qu’aider au