Page:Tolstoï - Correspondance inédite.djvu/371

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À PROPOS DES ÉVÉNEMENTS DE KICHINEV


6 mai 1903.[1]

L’horrible crime commis à Kichinev m’a frappé maladivement. J’ai exprimé ce que j’en pense dans une lettre à un israélite de mes connaissances. Je vous le transcris :


Iasnaia Poliana, 27 avril 1903.

J’ai reçu votre lettre, j’en ai déjà reçu plusieurs semblables. Tous ceux qui m’écrivent, comme vous, exigent de moi que j’exprime mon opinion sur les meurtres de Kichinev.

  1. Cette lettre fut écrite parle comte L. Tolstoï en réponse à l’invitation qui lui avait été faite de participer à un recueil littéraire au profit des victimes de Kichinev.
    Ajoutons, à propos des événements de Kichinev, que L.-N. Tolstoï reçut du North American Newspaper le télégramme suivant : « La Russie est-elle coupable dans le massacre de Kichinev ? Réponse payée trente mots », auquel

    il répondit : « Le gouvernement est coupable : 1° en privant les juifs des droits communs, comme une caste à part ; 2° en instruisant par force le peuple russe dans l’idolâtrie au lieu du christianisme. »