Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/159

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


des Gouvernements repose sur ce qu’on appelle l’opinion publique. Il existe une opinion publique, d’après laquelle le patriotisme est un haut sentiment moral, et d’après laquelle il est beau de considérer son pays comme le meilleur qui soit au monde ; de cette opinion découle naturellement cette autre qu’il est beau et qu’il est nécessaire de reconnaître au-dessus de soi-même l’autorité des Gouvernements et de s’y soumettre ; qu’il est beau et qu’il est nécessaire de faire son service militaire et de se soumettre à la discipline, de donner au Gouvernement, sous forme d’impôts, le fruit de ses épargnes, de se soumettre à la décision des tribunaux, et enfin de croire sans preuve ce que des personnages officiels nous donnent pour la vérité divine. Il