Page:Tolstoï - La Puissance des tenebres.djvu/25

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


SCENE IX

LES MÊMES, plus MATRENA

(MATRENA entre eu falsaut force signe de croix cl?vant le? ic0nes; NIKITA et ANIS$?A ssSeartent vivemerit J*ttn de l*autre.)

MATRENA.

Et moi, ce quej’ai vu, ie ne l’ai pas vu; ce quei’ai entendu, je no l’ai pas entendu. II s’amusait avec une petite baba? Eh bien! Un petit veau, 9a s’amuse aussi. Pourquoi ne pas s’amuser: c’est l’affJire de la jeunesse... Toi, men petit ills, ton patron te de- mande dans la cour.

NIKITA

J’?tais entr? pour cherchet’ la hache.

MATRENA

Je sais, je sais, men ami, de q?elle hache il s’agit. Cette hache-I/?, c’est aupr?sdes babas qu’on la cherche d’habitude.

NIKITA (se baissant et prenant la hache).

EI? bien! mapefite m/?re, on est donc tout /? fait d?cid?/? me maricr? Moi, je trouve ?a inutile. Et puis, ?a ne me tente pas trop.