Page:Touchatout - Le Trombinoscope, Volume 1, 1871.djvu/42

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’Impératrice avait passé à l’étranger. Elle s’était tâtée, et ne s’était sans doute pas senti tout ce qu’il fallait pour doubler la pucelle d’Orléans. — L’ex-impératrice est aujourd’hui à Chislehurst, où elle soutient et console le noble exilé à qui la France doit tant. Le soir elle lui fait des réussites pour savoir s’il remontera sur le trône.

Au physique, la Montijo a été une assez jolie femme. Depuis quelques années, elle a inauguré un nouveau genre de beauté : la beauté retombante. Ses paupières retombent sur le coin des yeux et lui donnent cet air éreinté qui fait dire tout de suite : cette femme a dû bien souvent… présider le Conseil des Ministres. Ses joues retombent aussi comme des oreilles d’épagneul ; on pense que l’année prochaine elle pourra les nouer sous le menton. — L’Impératrice possède une orthographe remarquable — pas une femme n’est encore parvenue à mettre autant d’H dans le mot : Tuileries. — On a trouvé dans ses papiers, un billet commençant ainsi : « Ma chère Louise, je t’anvoit ma couturiaire qui vient d’invanter un nouveau pouff très-réussit, qu’elle a batisé d’un nom original ; elle l’appaille un : mettez l’article en main, je te le recommende », etc., etc. — L’ex-Impératrice passe pour avoir beaucoup d’ascendant sur son époux. On la dit bigote ; sa physionomie, d’ailleurs, indique ce mélange de gruerie et de fanatisme auquel nous devons toute cette catégorie de femmes, qui — à moins de rencontrer un trône sur leur chemin — vivent cocottes et meurent tireuses de cartes.

Septembre 1871

NOTICE COMPLÉMENTAIRE

DATES À REMPLIR
PAR LES COLLECTIONNEURS DU TROMBINOSCOPE

L’ex-Impératrice Eugénie perd le reste de ses dents et de son époux le.......... 18.. Elle se fait poser un ratelier le.......... mais ne reprend pas de mari. — Elle invente le.......... 18.. un nouveau fard qui résiste à la transpiration ; découvre le............ 18.. un mastic inaltérable pour boucher les rides, — et compose le.......... 18.. un noir spécial pour prolonger les sourcils jusqu’à l’épine dorsale. — Elle se fixe à Londres le........... 18.. — et s’en fait renvoyer par le gouvernement anglais le.......... 18.. parce que l’eau de sa toilette salit trop la Tamise. — Le.......... 18.. elle se retire dans un cloître après avoir fait une vente aux enchères de sa collection de chignons, et meurt le.......... 19.. munie des sacrements de l’Église et de la parfumerie hygiénique.


première sérieJules Favre, Thiers, Gambetta et le comte de Paris.
deuxième sérieLe Comte de Chambord, Trochu, Bismark et le prince Napoléon.
troisième série — (sous presse) Pie ix, Eugénie et Napoléon iii (fascicule double).

SOUS PRESSE LA QUATRIÈME SÉRIE


Pour les collections, s’adresser
151, rue Montmartre, galerie des Panoramas, aux bureaux du Tintamarre

La biographie, 15 centimes. — Province (sous enveloppe), 20 centimes.
Vente en gros chez Saillant, 5 et 10, rue du Croissant.

PARIS. — IMP. VALLÉE, 16, RUE DU CROISSANT.