Page:Touchatout - Le Trombinoscope, Volume 2, 1872.djvu/102

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Art. IV. — Si tous les fonctionnaires ont été arrêtés, les électeurs se réuniront pour achever les lois ; seulement, comme il leur serait difficile de trouver un local où ils pussent tenir huit millions, ils resteront chez eux et nommeront une autre Assemblée.

Art. V. — Mais, attendu qu’il est beaucoup plus simple d’en venir là tout de suite, puisque c’est ce que le pays demande, L’Assemblée de Versailles est dissoute. Une Constituante sera réélue dans la quinzaine.

On voit, par ce projet de loi, que M. Henri Martin est un esprit pratique et qui va toujours au plus court. Du reste, il applique ce procédé à toutes les questions ; ainsi, le 23 septembre 1872, il combattit, dans le Siècle, le droit que s’était arrogé l’Assemblée de faire une constitution et prétendit que, d’ailleurs, cette constitution était parfaitement inutile puisque nous avions une déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui ne pouvait que perdre à être commentée. M. Henri Martin est d’avis qu’en politique, tout ce que l’on ajoute aux grandes choses et aux grands principes les rapetisse. Nous aussi. — M. Henri Martin a été membre honoraire de l’Internationale ; nous ajouterons, pour les lecteurs du Figaro, que cela ne l’empêche pas de changer de chemise.

Au physique, M. Henri Martin est un homme à l’air un peu rude, mais franc et ouvert. C’est un des républicains dont le parti doit être le plus fier : quand un homme qui a pénétré pendant trente années dans l’intimité de soixante-dix rois de France, dit : Il n’en faut plus !… il est bien évident que son opinion éclairée est d’un poids immense, et que, devant elle, les ricaneries blafardes du Figaro, sur l’ignorance du « peup’souverain » tombent à plat. — M. Henri Martin aborde rarement la tribune ; il n’est pas orateur, mais parle simplement et clairement. Quand il succède à M. Belcastel dans une discussion, on dirait un beau rayon de soleil dissipant tout à coup un brouillard intense.

Avril 1873.

NOTICE COMPLÉMENTAIRE

DATES À REMPLIR
PAR LES COLLECTIONNEURS DU TROMBINOSCOPE

M. Henri Martin, réélu député à une forte majorité le... 18..., s’associe à plusieurs mesures démocratiques. — Il publie plusieurs ouvrages historiques, et continue à allumer de nombreuses flammes de Bengale dans les taillis obscurs des annales de la monarchie française. — Ce que les électeurs voient à la lueur de ces feux les dégoûte fortement des rois, même de Charlemagne et de Louis XIV. — Et enfin, M. Henri Martin meurt le... 18..., heureux d’avoir contribué à assurer l’avenir du peuple français en lui montrant la lanterne magique de son passé.


LA BIOGRAPHIE, 15 CENTIMES. — PROVINCE, SOUS BANDE, 20 CENTIMES.

PARIS. — IMPRIMERIE F. DEBONS ET Cie, RUE DU CROISSANT, 16.