Page:Touchatout - Le Trombinoscope, Volume 2, 1872.djvu/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


étaient revenus morts, le général Chanzy s’est nettement déclaré hostile à cette institution plus dangereuse qu’utile selon lui. Nous respectons son opinion ; mais nous ne la partageons pas. Nous croyons qu’avec de très-bons outils on peut faire de la très-mauvaise besogne quand on s’en sert tout de travers ; et nous persistons à croire que l’outil était excellent ; mais qu’il était mal entrochumanché. — M. le général Chanzy vient d’être nommé commandant d’un corps d’armée. En prenant possession de son poste, il a adressé à ses soldats un ordre du jour plein de noblesse, qui a fait un singulier contraste avec celui que le général Ducrot de Pont-Trop-Court venait, dans de pareilles circonstances, d’adresser à son corps. (Voir le Trombinoscope du général Ducrot, n° 63).

Au physique, le général Chanzy est un homme de taille bien prise, aux traits énergiques et intelligents. On peut le confondre avec le général Ducrot ; mais seulement quand on ne voit que leurs deux cabans. — Soldat honnête, ses opinions républicaines, de confection récente, ont encore un peu de raideur dans les coutures ; mais si ses convictions ne sont encore acquises qu’à la République conservatrice, dont les craintifs ont adopté la banale étiquette pour tâter l’eau, sa loyauté a depuis longtemps ôté tout espoir aux mijoteurs de coups d’État, à la recherche d’un nouveau Saint-Arnaud.

Novembre 1872.

NOTICE COMPLÉMENTAIRE

DATES À REMPLIR
PAR LES COLLECTIONNEURS DU TROMBINOSCOPE

Le général Chanzy reçoit le... 18... de Chislehurst une boîte de cigares de la Havane ; il les fume en se disant : Je te vois venir !… — Le... 18... il reçoit du comte de Chambord un sac de chocolats pralinés ; il les croque en se disant : D’où viens-tu que je te ramène ?… — Le... 18... le duc d’Aumale lui envoie le bouton de sa grande vénerie ; il le fait poser à un de ses caleçons, qui en manquait, en se disant : Regarde donc mon œil !… — Le... 18... il reçoit le commandement en chef d’un corps d’armée prêt à entrer en campagne pour la destination de... (Tais-toi, mon cœur !…) ; il prend sa revanche sur les... (Tais-ton, encore mon cœur !…) ; nous rend l’... (Tais-toi, toujours mon cœur !…), et, enfin, meurt le... 19... rendant à Dieu, qui lui en fait son compliment, l’âme d’un honnête homme et d’un bon républicain.


LA BIOGRAPHIE, 15 CENTIMES. — PROVINCE, SOUS BANDE, 20 CENTIMES.

PARIS. — IMPRIMERIE VALLÉE, RUE DU CROISSANT, 16.