Page:Touchatout - Le Trombinoscope, Volume 2, 1872.djvu/230

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rivées l’une à l’autre que les cheveux de mademoiselle Schneider ne sont venus au monde sur sa tête. — Ils ont prétendu que l’industrie des Comprachicos vulgo, tourneurs de chair humaine, a fait d’assez notables progrès dans certains pays pour permettre de supposer que ces deux sœurs jumelles ont été obtenues par des procédés artificiels. — D’autres vont plus loin. Se basant sur ce fait que les deux sœurs Millie-Christine ne sont exhibées que d’une façon très-incomplète, ils osent prétendre qu’elles se démontent une fois qu’il n’y a plus de public pour les regarder. — De mauvaises langues ajoutent que ces jours derniers, un spectateur, qui était un peu en avance sur l’heure de l’ouverture des bureaux, a entendu très-distinctement Christine crier à sa sœur : Descends donc te souder, Millie !… voilà le monde qui arrive. — Nous ne reproduisons ces bruits que sous toutes réserves.

Au physique, les sœurs Millie-Christine sont deux jeunes filles assez gracieuses. — Leurs talents d’agrément ont été surfaits par les reporters. — Leur musique et leur chorégraphie sont moins que médiocres. — Elles ne chantent guère au delà du mi et ne dansent pas beaucoup plus haut que le sol.

Novembre 1873. 

NOTICE COMPLÉMENTAIRE

DATES À REMPLIR
PAR LES COLLECTIONNEURS DU TROMBINOSCOPE

Après avoir parcouru l’Europe et gagné une assez jolie fortune, les sœurs Millie-Christine épousent les frères Siamois le.. 18… — Enfin, elles meurent le… 19… après être accouchées toutes deux ensemble et en plusieurs fois de cent dix-huit jumeaux, variés de sexe, qui tous se tiennent par une partie du corps et forment une chaîne humaine sans fin.


LA BIOGRAPHIE 15 CENTIMES. - PROVINCE, SOUS BANDE, 20 CENTIMES.


Paris. — Imprimerie F. DEBONS et Cie, 16, rue du Croissant.