Page:Uzanne - Son altesse la femme.djvu/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


chouses secrettes et incognues et les oyseaux qui mangieront de ma chair presdiront à ceulx qui se meslent d’augurer le succez des chouses advenir. »

L’ung des désirs exprimés par nostre sorcier estoyt d’engendrer l’antéchrist ou .de vivre jusqu’à sa venue pour ioindre sa raige avec celle du filz de perdition, car il recognoissoyt avecques les Pétro- busiens deulx génies créateurs de cettuy monde, Dieu et le Dyable. Mais la patience et clesmence divine ne pouvoyt supporter plus long-temps les detestaibles peschez et crimes qu’il commettoyt chasque iour et que ma plusme ne sauroyt destailler, tant monstrueulx et gros seroyt le dossier. Maniga- role fust arresté comme sorcier, convaincu de magie, sortilèges, et son procez feist grand bruict et scan- dale quand fust iusgé en Parlement. Il y eust audy- cion, confessions, déposicions de trente damoiselles de la ville, de douze à seize ans d’aige, qu’il avoyt mises en dyabolicque possession en leur bayllant charmes et amours désordonnez.

Le dict Parlement, par ung arrest solennel enre- gistré ez archives de la bonne ville d’Aurélia, des- clara Manigarole attaint de crimes à lui imposez, et, pour resparation d’iceulx, le condamna d’estre livré ez mains de l’exécuteur, pour estre conduict et mené par tous les lieulx et carrefours accoustumez de la cyté et au debvantde l’esglise métropolitaine pour y faire amende honorable, teste nue et pieds nus, la