Page:Vanloo, Leterrier et Tréfeu, Le Voyage dans la Lune, 1877.djvu/167

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

COSMOS.

Présent !


VLAN.

Vlan ?… (Silence. — Avec inquiétude.) Vlan ?… eh bien, il ne répond pas !… Mes enfants, nous avons eu la douleur de perdre un des nôtres !…


CAPRICE.

Mais papa, c’est toi…


COSMOS et MICROSCOPE.

C’est vous !


VLAN, rassuré.

Ah ! c’est vrai… Dame, écoutez donc, après une secousse pareille, on ne sait plus ce qu’on est ou ce qu’on n’est pas… enfin, nous y sommes tous, c’est une chance.


POPOTTE, accourant avec du monde.

Ah ! les voici ! les voici !


VLAN.

Eh bien, maintenant, mon cher Cosmos, vous savez ce qui est convenu ? Nous sommes libres.


COSMOS.

Parfaitement.


VLAN.

Microscope, tu entends, il faut songer au départ.


MICROSCOPE.

Ah !… mais…


VLAN.

Pas d’observation !


MICROSCOPE.

Dame ! ça prendra peut-être un peu de temps… (Par réflexion.) Au fait, si je suis embarrassé, j’enverrai une dépêche sur terre.


COSMOS.

Tenez, la voici qui se lève, la terre.


TOUS.

Terre ! terre !