Page:Vanloo, Leterrier et Tréfeu, Le Voyage dans la Lune, 1877.djvu/43

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

ACTE DEUXIÈME



CINQUIÈME TABLEAU


LA LUNE
Au lever du rideau, symphonie douce. — On aperçoit la lune environnée de nuages et occupant tout le cadre de la scène. — Des voix mystérieuses se font entendre. — La lune s’éclaire peu à peu et semble se rapprocher. — On y aperçoit des taches, puis des clochers bizarres, des monuments étranges ; d’abord confusément, puis d’une façon de plus en plus distincte. — Enfin le cercle qu’elle forme au milieu du théâtre s’écarte complètement et fait place au tableau suivant.




SIXIÈME TABLEAU


L’ARRIVÉE
Une ville dans la lune. Pays bizarre, architecture étrange.
À gauche une construction qui doit s’écrouler à un moment donné.




Scène PREMIÈRE

DEUX SÉLÉNITES, Peuple.
Au lever du rideau, la scène est vide, le jour commence à paraître. — Musique. — Deux Sélénites arrivent et observent le ciel avec inquiétude.

PREMIER SÉLÉNITE.

Oh !