Page:Variétés Tome II.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dom Carles unique fils ; pour lesquelles considerations, lesdicts quatre seigneurs conclurent qu’ils ne feroient point mourir iceluy prince, par les moyens qu’il leur promettroit soubs sa foy de changer son nom, de mener vie privée, et se tenir caché et incognu autant de temps que le roy son père vivroit, ou bien jusques à tant que tous les dicts quatre seigneurs qui avoyent commandement du roy de le faire mourir fussent decedez, afin qu’iceux n’eussent part en la cholère du roy. Suyvant laquelle promesse, iceluy dom Carles s’est tenu caché et incognu jusques au temps que le dernier desdicts seigneurs est decedé, il y a environ deux ans ; depuis lequel temps iceluy prince s’est fait cognoistre au marquis de Pennhafiel (ainsi qu’on dit secrettement en Espaigne), et à donna Anna d’Autriche, et audict confesseur, lequel a esté contrainct par la torture de reveler ce que dessus est ecrit. Pareillement, le bruit secret qui court en Espaigne tient pour certain que ledict personnage est dom Carles, fils du roy d’Espaigne, ou quelque bien grand imposteur, pour autant qu’on le garde si longtemps en un fort chasteau, avec grande despence et grande compagnie de gens de guerre. Les hommes qui l’ont veu dient que son aage, sa corporence et son regard font estimer que c’est iceluy dom Carles, fils du roy d’Espaigne ; et mesmement il cloche comme faisoit iceluy prince, à cause qu’estant jeune il s’estoit blessé une jambe en un escalier de la court10 ; semblablement il a la barbe


10. C’est étant à l’université d’Alcala que D. Carlos fit cette chute, dont il resta boiteux.