Page:Variétés Tome II.djvu/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’origine du moulin à barbe est d’autant plus ancienne que nous avons des monumens respectables quy nous le prouvent.

Un celèbre mathematicien, homme extremement versé dans la cognoissance des physionomies et de toutes les sciences occultes, lequel estoit ayeul au 2480e degré du quadruple ayeul de Michel Nostradamus, du costé de sa mère, en estoit autheur. L’esloignement du temps nous a osté la cognoissance de son nom : les anciens fragmens de marbre sur lesquels ont en lit encore les lettres finales ne laissent plus entrevoir que ....gruel4 ; encore faut-il un lancetier d’un foyer enorme. Quoy qu’il en soit, ce mage estoit possesseur d’un jardin situé dans la partie superieure de la rivière de Bièvre, autrement dit des Goblins, dans un temps où cette rivière estoit très peuplée de bièvres5, quy sont les mêmes animaux que ceux dont on nous apporte les peaux du Canada sous le nom de castors ; et comme on voyoit aussy sur cette même rivière quantité de goblins, quy sont de ces feux que le vulgaire appelle esprits follets6, elle a retenu les deux noms, rivière de Bièvre ou des Goblins, et non pas du nom d’un homme quy s’appeloit Gobin7.



4. Sans doute Pantagruel.

5. Le bièvre est en effet une espèce de loutre ou de castor, mais qui ne se trouve qu’en Afrique.

6. « Le mot gobelin, dit La Monnoye, dans une remarque sur un conte de Desperriers, est usité de toute ancienneté en Normandie dans la signification d’esprit follet. » Contes de Desperriers, Amst., 1735, in-12, t. 1, p.90.

7. Une pièce que nous donnerons dans ce volume prou-