Page:Variétés Tome IV.djvu/273

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La grande cruauté et tirannie exercée par Mustapha, nouvellement empereur de Turquie, à l’endroit des ambassadeurs chrestiens, tant de France, d’Espaigne et d’Angleterre.
Ensemble tout ce qui s’est passé au tourment par luy exercé à l’endroit de son nepveu, luy ayant fait crever les yeux.
À Paris, chez la veufve du Carroy, demeurant en la rue Saint-Jean-de-Beauvais, au Cadran.
M.DC.XVIII.
Avec permission. In-8.

Chrestiens, lesquels ressentez l’honneur d’où la foy vous oblige et convie en ce present siècle, lequel nous fait voir une chose digne de revanche et du tout contraire à Dieu et à la chrestienté par l’ignominie et mauvaise malversation de ce perfide Mustapha, nouveau empereur des Turcs1, ce persecuteur des chrestiens


1. Il commença de régner en 1617, après la mort d’Achmet Ier, son frère. C’est la première fois que cette sorte de succession collatérale se rencontrait dans la dynastie d’Othman.