Page:Variétés Tome IV.djvu/307

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Histoire miraculeuse de trois soldats punis diviniment pour les forfaits, violences, irreverences et indignités par eux commises avec blasphèmes execrables contre l’image de monsieur saint Antoine, à Soulcy, près Chastillon-sur-Seine, le 21 jour de juin dernier passé (1576).
Troyes, Nicolas Nuce. In-8.

L’an mil cinq cens soixante et seize, le vingt-uniesme jour de juin, Monsieur frère du roy1 estant à Chastillon-sur-Seine, et la garde de son infanterie logée au village de Soulcy, distant d’une lieue ou environ du dict Chastillon, trois soldats de la dicte infanterie, oysifs, estans près l’eglise du dict lieu, au devant de laquelle y avoit une grande image de saint Antoine eslevée en pierre, après plusieurs propos scandaleux par


1. Le duc d’Alençon, frère de Henri III, dont il avoit repris depuis très peu de temps le titre de duc d’Anjou. Il commandoit l’armée catholique, et l’on va voir par ce qui est ici raconté que les soldats n’étoient pas des plus dévots pour la foi qu’ils défendoient. On n’eut pas fait pis dans le camp des huguenots.