Page:Variétés Tome VI.djvu/288

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


a toujours favorablement œilladé tout ce qui est provenu de ma muse. Outre que vous estes tellement ennemy de la melancolie que ce Carquois ne vous peut estre desplaisant et ennuyeux, vous pourrez voir et visiter toutes les flesches et traicts qui sont dans iceluy en peu de temps. Ce peu de temps me fera beaucoup d’honneur et de faveur, principalement si, le bien-heurant2 d’une benigne reception, vous me permettez de me publier à jamais,

Monsieur,

Vostre très humble et très affectionné serviteur.

Gaigneu.

Le Carquois satyrique, contre les alchimistes
et rechercheurs de pierre philosophale
.

Stances.

Enfans de la vaine science,
Qui distillez vostre substance
Et faictes fumer vostre bien,
Cherchez autre philosophie,
Car qui en cette-cy se fie
Multiplie le tout en rien.



2. Le favorisant. C’est le participe du verbe bien-heurer, qui se prenoit souvent dans le sens de favoriser, témoin ce passage d’Estienne Pasquier (Recherches, liv. 4, lettre 5) : « Cette dame Raison, dont Dieu a voulu bien heurer les hommes. »