Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/165

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


mas IPLACES. -155 V

 parla tête dela double sape ; je dispqr la m ms:
 C§1`_ VÀ‘Il£_É|1l8\1X que oe soit par- la- guekpar `cp -1: eîlàë

Lmextténiîigéstle la droite et de la gauche, parce . qu’onn’aura;qu’à éqarter unpeu lesmautelets et = · les sacs à· terre pourront faire empèehegnentg · ne quîrera Liengôtfait, _ · ' - · W- , -· lfeu de ternpnjeprès; on fera la communication ,î§f_°'§É";' ~au·$lqge;nent_·pnr la prolongation de laditesape 5"f‘2'*‘·

 eoup de p0Se1··25 à 50 güionsîde   · .

chaque defeugle., et 'dTy. faire pa.sser_a`mê;ne I `

 sacs à terre pour eourrlrles ·

' fdosgàlalons et donner moyen aux travail-·'_ _ leursde se-inettreacouvert promptement, nfou- lalîant pasjllouse -l.;îen·traverser aux deuxï entré- ` · mités:—siQles· ricocliets.et·les lloinhes font bien le¤x;der¤ob;_dans, eè temps-ilà, on n’aura pasignand , ' · feuh essuyer. . - ` _ _-' · - - ° Le,,t1=àvail.de~ce logement doit être continué' ' `

tmîailleuus relayés,   enfpeu- de uunps ` _

· le mettront en état derneurer en suœté g il ` faudra continue! à "le perfectionner·_jusqn1,Ãà··lge ' guïil soit-en état de faire feu aux _defehses·lde la plaqe; oequildemgnde un peu plus de soin·qu’on HE-S8_dOl!I1Q ordinairement, parçe qulllfautque _

logement soit sur et .coiumode·, que les Cré-

_ neaug soîpntîhien lalts , etqxï ils puissent plonger .· dans le-fond du chemin- eouyert L biaîser sur les

letilemî-lunes, et_'q1ie.lalcon}mnl11i<gatîon I    
 ·acll¢#ée,l   Ã' ·_.  ·   « ~ ` ._·_` ··  W