Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/173

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


· n1:s.pmczs. ` 14.5 plongé., enfilé. et sujet aux pierres eL,grenàdes— ai J;·g« cuillërs 4- icette, galerie ne: doit: pas avoir; m0i·ns_ ia". " de··qua;i‘e·'ipieds et demi à cinq pieds de large, même six i•l,£'ufiit de Pépauleï du bôgé dela place. . — ' D0ui;ln'lrien.faire;; il. faut avoir blindegp, .· pl\nq·Jbrte:··dè·bois'qge les comrnuneà. Si le delnçdènii-lîme est sec faudra prendre dansle · _ ·_ fond-mêrnerlï terre nécessaire là `se couvrir çi"on _;!l;.‘fi"l peut ·s’y·—en1îoxmer;··ety employer beaucoup de.fns· mgjfë cities et·deipu1:s·à~—te¢re:· ·,· . I _ _.· 'Quaud la exvrare , on. en fait brouet,t.er— si ' laigalerie enlarge et xeomupode; gînoxron lafuit · passer en main- avec des, pn1;iers·ou _à.la' · pelle;`oùtre_i1u0i,—qn·yem·ploie encore une grande _ `quantitéde;£asrcineé,_quî·es:,1’eçpèce de matériaux I _ les-_pl•.is en uxagéÃpd1ïr~ces··sorœs,d’ouvrages. . ·· ' ' À'.-`pûjdhlil qu’on’7y•=sera employé, ilfuudrar ani- _ E me=1·ï,le5_~r··icocii¢ts'un—peù V2l¥8È1C!.\];' et `mêmeles ‘ ‘ renforcer de' qzielqued.·'pièbes·,.·un— oirdeu; ' a'Vgtl1f*l’ntt:tque ;L · 'fàudxtd d1msi,aiusœr.les bat- ' à·ho;nlieé ei;Éà(·pi1irren_Q = ali¤,·d'occu}1er·.cenx. '_ l tjgiïserbnt à sa<défens,u, ··iee·—empêcl:erl_d?·inquiéter · I _ le·‘p¢§s¤gc*du'*Èçse~,î`et‘·de·-se retraneherî danàgà ·

 ïfaùchisàxême fàire·cliercher çalkzoiumtk ` , ‘
     par lesricoclxets des lîhustionsj V

`}Si:`wu: œia ëèrgbien mène, ·_la·’dë!me de cette piece dèvicndrcT'irès—düngeredSe‘po11r'ceux.qni ‘ so\1¢ièndf0'nl§·`ilnp"se faqdràipôint Pate ` ta»que1=,· mais .laîsser·dvie1i 'e¤