Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/227

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


nes nmczs. ` 197 · tais, et on continue de mwçonnexfec la même application jusqu’au trois ou quatrième retour qn’on ferme toujours de même, prenant su~1·· cela toutesles précautionspossihles ; et toujours pren- dre garde à ce— que les augelets ne se dérangent point`, et que la saucisse soit bien conduite et ' · tenue sèchernentx · . · ·· _ _ Quand on juge que la est suffisamment bouchée, on en demeure là, et pour lors-on éta- blit le foyer ou la lumière de la mine ;· qu’0n_ couvre soigneusement en .attendant.Pordre·'d’y _ mettre lefeu: · ' n , ` ·. 1 ._ · Penda'nt.que la mine sebouche ,,0n faibles pré; 4,,,,;,,,, paratifs de l’assaut,.si on y·en·veuti`donn•i· un. "°“' I`"' Soitcela ou··un-logement en brèche, ilfant avoir de grandes provisions de» matériaux 'et-.d’outils` dansles places·d"armespr0chaines ; — · — · Que les batteries de canon·,.de bombes et de - pierriers , soient pourvues pour-tirer au moins 50 ou ôoooups par- pièce-; · T - . Un gros détachement dezgrenadiers prêts, avec ceux qui: les- doivent soutenir; et; tous les tra- vailleursnécessaires, garnis d’outils·, de maté- riaux; etcr, le tout placé , arrangé et bien instruit de ce qu’ils auront L faire; avec un détachement de 100 travailleurs à la tête, ·pour déhlayers et _ réparer promptement les- désordres que la mine - pourra _.faire·aux*têtes plus avancées ·de\_la·t1·àn— chée. . . ..