Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/337

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


. uns sxvmms. . · So'; dont je me tiens aussi assuréque si je l’avais vue , . et je puis; avec même assurance ,· ajouterons cette petite troupe; eu, diligentant la trnneliéej snürera une infinitéde bons ingénieurs, oiliciers et brares so‘lcltg§§ni·-périssent dans les «1ég«s,,4¤; parl? n.éoessité`•;zù est réduit de poser les—·1ravàlllé¤irs·çi:esque toujours.—à découvert; et` _ ` de souvenir- dé même, ce qui'n’arrive que par le mtmquementœlayoir ensemble ; et sous la-mail: ; une- suüspnte ` quantité ide cette- _ sorte d’ouvriei·s »bien·instr1tits~et employés à propos. ` _ ï - · -. 'esperejponvoir yhtîsfaire pleinement , si- Sn Mnjgté a· pour agréable de faire son aüàire . dellétgabliseenient lleioette compagnie , qui a de - meilleures et plus fortes raisons pour' justifier le besecinqnlon en a_,·èt llutilté dont elle ·scra·—à son sex.·riÉ·, . qiu’aueunes autres troupes du royaume , quelles. guɤlles>f>1xî`ssent—§h'e1, lésgardes de sa ` P*°P“'P@“Qî““l°Ã9°ï’F6‘? . I l?`;` i~ ln T"- , — Axrsurplus, onla'·¢enianïle`de boo. I pgiroqqulilipeut m1m’¢«1¢ui, on troissiéges dans unqlànnée en .:eonspmme1·aiei1t leïtlers ouçlai. moitié;sl‘e'xemQe·’de eeuxde Gainbrai et a4' . lenciemies, où'il'y·en,eut 57 tués-ou stlelsï ·i compagnie seuleldb Maian , sans com·pterÃceui'd°u régi1nem_Dàupbin;wù_ il y enèeut·`p61i1·;,lors.une_ · biiêàde, suîiil prouver .'la nébessité de; l’¢= voii·`_ àwgoo sin; . sergent ni tàunbdun. ·— *·>·-· Ã- - ;-· ···- `—· Q », , ‘ ‘ · . ' _ _ 20* _