Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/135

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



V


Avant que tu ne t’en ailles,
Pâle étoile du matin,
          — Mille cailles
Chantent, chantent dans le thym. —

Tourne devers le poète,
Dont les yeux sont pleins d’amour ;
          — L’alouette
Monte au ciel avec le jour. —

Tourne ton regard que noie
L’aurore dans son azur ;
          — Quelle joie
Parmi les champs de blé mûr ! —

Puis fais luire ma pensée
Là-bas, — bien loin, oh, bien loin !
          — La rosée
Gaîment brille sur le foin. —