Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/137

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


VI


La lune blanche
Luit dans les bois ;
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée…


Ô bien-aimée.


L’étang reflète,
Profond miroir,
La silhouette
Du saule noir
Où le vent pleure…


Rêvons, c’est l’heure.