Page:Verlaine - Hombres.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Provocateur et me rend bandeur comme un chantre,

diantre,

Ou si je lui tourne semble vouloir

M’enculer ou, si dos à dos, son nonchaloir
Brutal et gentil colle à mes fesses ses fesses,
Et mon vît de bonheur, tu mouilles, puis t’affaises
Et rebande et remouille, — infini dans cet us.


Heureux moi ? Totus in benigno positus :

1891.