Page:Verlaine - Hombres.djvu/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




Arthur Rimbaud Invenit

Ma bouche s’accouple souvent à sa ventouse

Mon âme, du coït matériel jalouse,
En fit son larmier fauve et son nid de sanglots


C’est l’olive pâmée et la flûte câline
C’est le tube où descend la céleste praline
Chanaan féminin dans les moiteurs éclos.