Page:Verlaine - Sagesse, 1893.djvu/68

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
52
SAGESSE


Comme c’est le vieux logicien,
Il a fait bientôt de me réduire
À ne plus vouloir répliquer rien,
Mais sachant qui c’est, épouvanté
De ne plus sentir les mondes luire,
Je prierai pour de l’humilité.