Page:Verne - L'Île à hélice, Hetzel, 1895.djvu/86

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
71
standard-island et milliard-city.


tion supérieure, sur avis des météorologistes de l’observatoire. C’est une promenade, susceptible cependant de quelques modifications, à travers cette partie du Pacifique, qui contient les plus beaux archipels, et en évitant, autant que possible, ces à-coups de froid et de chaud, cause de tant d’affections pulmonaires. C’est ce qui a permis à Calistus Munbar de répondre au sujet de l’hiver : « Connaissons pas ! » Standard-Island n’évolue qu’entre le trente-cinquième parallèle au nord et le trente-cinquième parallèle au sud de l’équateur. Soixante-dix degrés à parcourir, soit environ quatorze cents lieues marines, quel magnifique champ de navigation ! Les navires savent donc toujours où trouver le Joyau du Pacifique, puisque son déplacement est réglementé d’avance entre les divers groupes de ces îles délicieuses, qui forment comme autant d’oasis sur le désert de l’immense Océan.

Eh bien, même en pareil cas, les navires ne sont pas réduits à chercher au hasard le gisement de Standard-Island. Et pourtant, la Compagnie n’a point voulu recourir aux vingt-cinq câbles, longs de seize mille milles, que possède l’Eastern Extension Australasia and China Co. Non ! L’île à hélice ne veut dépendre de personne. Aussi a-t-il suffi de disposer à la surface de ces mers quelques centaines de bouées qui supportent l’extrémité de câbles électriques reliés avec Madeleine-bay. On accoste ces bouées, on rattache le fil aux appareils de l’observatoire, on lance des dépêches, et les agents de la baie sont toujours informés de la position en longitude et en latitude de Standard-Island. Il en résulte que le service des navires d’approvisionnement se fait avec une régularité railwayenne.

Il est pourtant une importante question qui vaut la peine d’être élucidée.

Et l’eau douce, comment se la procure-t-on pour les multiples besoins de l’île ?

L’eau ?… On la fabrique par distillation dans deux usines spéciales voisines des ports. Des conduites l’amènent aux habitations ou la promènent sous les couches de la campagne. Elle sert ainsi à tous les