Page:Verne - Voyage au centre de la Terre.djvu/136

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


« Sans compter que, si une verticale de seize lieues s’achète par une horizontale de quatre-vingts, cela fera huit mille lieues dans le sud-est, et il y aura longtemps que nous serons sortis par un point de la circonférence avant d’en atteindre le centre !

— Au diable tes calculs ! répliqua mon oncle avec un mouvement de colère. Au diable tes hypothèses ! Sur quoi reposent-elles ? Qui te dit que ce couloir ne va pas directement à notre but ? D’ailleurs j’ai pour moi un précédent, ce que je fais là un autre l’a fait, et où il a réussi je réussirai à mon tour.

— Je l’espère ; mais, enfin, il m’est bien permis…

— Il t’est permis de te taire, Axel, quand tu voudras déraisonner de la sorte. »

Je vis bien que le terrible professeur menaçait de reparaître sous la peau de l’oncle, et je me tins pour averti.

« Maintenant, reprit-il, consulte le manomètre. Qu’indique-t-il ?

— Une pression considérable.

— Bien. Tu vois qu’en descendant doucement, en nous habituant peu à peu à la densité de cette atmosphère, nous n’en souffrons aucunement.

— Aucunement, sauf quelques douleurs d’oreilles.

— Ce n’est rien, et tu feras disparaître ce malaise en mettant l’air extérieur en communication rapide avec l’air contenu dans tes poumons.

— Parfaitement, répondis-je, bien décidé à ne plus contrarier mon oncle. Il y a même un plaisir véritable à se sentir plongé dans cette atmosphère plus dense. Avez-vous remarqué avec quelle intensité le son s’y propage ?

— Sans doute ; un sourd finirait par y entendre à merveille.

— Mais cette densité augmentera sans aucun doute ?

— Oui, suivant une loi assez peu déterminée ; il est vrai que l’intensité de la pesanteur diminuera à mesure que nous descendrons. Tu sais que c’est à la surface même de la terre que son action se fait le plus vivement sentir, et qu’au centre du globe les objets ne pèsent plus.

— Je le sais ; mais dites-moi, cet air ne finira-t-il pas par acquérir la densité de l’eau ?

— Sans doute, sous une pression de sept cent dix atmosphères.

— Et plus bas ?

— Plus bas, cette densité s’accroîtra encore.

— Comment descendrons-nous alors ?

— Eh bien nous mettrons des cailloux dans nos poches.

— Ma foi, mon oncle, vous avez réponse à tout. »

Je n’osai pas aller plus avant dans le champ des hypothèses, car je me