Page:Viel-Castel - Des sentiments de justice et d’humanité de l’Angleterre dans la question indienne.djvu/196

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche