Page:Vigny - Journal d’un poète, éd. Ratisbonne, 1867.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

une tragédie sur l’adultère — Quoiqu’on ait abusé de ce crime, on n’en a pas encore sondé la profondeur, les supplices de l’amant, sa honte devant l’époux trahi.