Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/380

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
[arc]
— 361 —

assiégés se laissaient voir. En temps de siége, dès le XIIe siècle[1], on garnissait les parapets de hourds C afin de commander complètement le pied des murs au moyen d’un mâchicoulis continu D.

Courtine.et.sapeur.png

Non-seulement les hourds

  1. Le château de la cité de Carcassonne est du commencement du XIIe siècle, et toutes ses tours et courtines étaient bien munies de hourds qui devaient être très-saillants d’après les précautions prises pour empêcher la bascule des bois des planchers (voy. Hourd).