Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 8.djvu/298

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


façon de têtes, ainsi que l’indique le profil F. Pour obtenir ce renfort, le fer a été refoulé, puis fendu et façonné au marteau, avant de courber la branche et ses volutes.

Penture.porte.eglise.Neuvy.Saint.Sepulcre.png

Voici en G une autre penture forgée d’après le même principe et provenant de l’église de Saint-Saturnin, de Moulis (Gironde)[1]. On voit en g comment le forgeron a refendu et préparé la bande droite de la penture pour obtenir les petites volutes h. Rien n’était plus simple que ce genre de travail, qui n’exigeait d’autres soudures que celles des deux branches

  1. Ces dessins nous ont été fournis, grandeur d’exécution, par M. Durand fils, architecte à Bordeaux.