Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome13.djvu/213

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
conde femme : Marie, fille de Henri le Vertueux, duc de Brabant. Mort sans postérité.
26.

FRÉDÉRIC II, duc deSouabe, roi des Deux-Siciles, né le 20 décembre 1193[1], empereur en 1212, mort en 1200, le 13 décembre[2]. Ses femmes : Constance, fille d’Alfonse II, roi d’Aragon ; Violente, fille de Jean de Brienne, roi de Jérusalem ; Isabelle, fille de Jean, roi d’Angleterre. Ses enfants : Henri, roi des Romains, mort en prison en 1236 ; Conrad, depuis empereur, père de Conradin, en qui finit la maison de Souabe ; Henri, gouverneur de Sicile ; Marguerite, épouse d’Alberg le Dépravé, landgrave de Thuringe, et marquis de Misnie. De ses maîtresses, il eut : Enzio, roi de Sardaigne ; Manfredo, roi de Sicile ; Frédéric, prince d’Antioche.

27.

CONRAD IV, empereur en 1250, mort en 1254. Sa femme : Élisabeth, fille d’Othon, comte palatin. Son fils : Conradin, duc de Souabe, héritier du royaume de Sicile, à qui Charles d’Anjou fit couper la tête à l’âge de dix-sept ans, le 26 octobre 1268.

(Alphonse X, roi d’Espagne, et Richard, duc de Cornouailles, fils de Jean sans Terre, tous deux élus en 1257 ; mais ils ne sont pas comptés parmi les empereurs.)

28.

RODOLPHE, comte de Habsbourg en Suisse, lige de la maison d’Autriche, né en 1218 ; empereur en 1273, mort en 1291. Ses femmes : Anne-Gertrude de Hohemberg ; Agnès, fille d’Othon, comte de Bourgogne. Ses enfants : Albert, duc d’Autriche, depuis empereur ; Rodolphe, qu’on a cru duc de Souabe ; Hermann, qui se noya dans le Rhin à l’âge de dix-huit ans ; Frédéric, mort sans lignée ; Charles, mort en bas âge ; Rodolphe, mort aussi dans l’enfance ; Mechtilde, mariée à Louis le Sévère, duc de Bavière ; Agnès, qui épousa Albert II, duc de Saxe ; Hedvige, femme d’Othon, marquis de Brandebourg ; Gutha, mariée à Venceslas, roi de Bohême, fils d’Ot-




26.

HONORIUS III, 1216, commença à s’élever contre Frédéric II.

GRÉGOIRE IX, 1227, chassé encore par les Romains, excommunia, et crut déposer Frédéric II.

CÉLESTIN IV, 1241.

INNOCENT IV, 1243, excommunia encore Frédéric II, et crut le déposer au concile de Lyon.








ALEXANDRE IV, 1254, qui protégea les moines mendiants contre l’Université de Paris.

URBAIN IV, 1261 ; il fut d’abord savetier à Troyes en Champagne ; il appela le premier Charles d’Anjou à Naples.

CLÉMENT IV, 1264 ; on prétend qu’il conseilla l’assassinat de Conradin et du duc d’Autriche par la main d’un bourreau.



GRÉGOIRE X, 1271 ; il donna des règles sévères pour la tenue des conclaves.

INNOCENT V, 1276.

ADRIEN V, 1276.

JEAN XXI, 1276 ; on dit qu’il était assez bon médecin.

NICOLAS III, 1277, de la maison des Ursins ; on dit qu’avant de mourir il conseilla les vêpres siciliennes.

MARIN III, ou MARTIN IV, 1281 ; dès qu’il fut pape, il se fit élire sénateur de Rome pour y avoir plus d’autorité.

HONORIUS IV, 1285, de la maison de Savelli ; prit le parti des Français en Sicile.


  1. L’art de vérifier les dates cite positivement l’année 1194.
  2. Voyez la note à l’année 1250.