Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/372

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



SAINT-GEORGES DE BOUHÉLIER

Bibliographie. — L’Annonciation (1894) ; — La Vie héroïque des aventuriers, des poètes, des rois et des artisans (Théorie du pathétique pour servir d’introduction à une tragédie ou à un roman] (1895) ; — La Résurrection des Dieux (Théorie du paysage] (1895) ; — Discours sur la mort de Narcisse ou l’impérieuse métamorphose [Théorie de l’amour] (1895) ; — L’Hiver en méditation on les Passe-Temps de Clarisse, suivi d’un opuscule sur Hugo, Richard Wagner, Zola et la Poésie nationale (1896) ; — Eglè ou les Concerts champêtres, suivi d’un cpithalame (1897) ; — La Révolution en marche, brochure (1898) ; — La Victoire, pièce en cinq actes représentée au théâtre de l’Œuvre (1898) ; — Les Eléments d’une Renaissance française, essai de critique contemporaine (1899) ; —La Route noire, roman (1900) ; — La Tragédie du nouveau Christ (1901) ; — Les Chants de la Vie Ardente (1902) ; — Chant d’apothéose pour Victor Hugo, brochure ; — Histoire de Lucie, fille perdue et criminelle ; — Julio ou Les Relations amoureuses, — Des Passions de l’Amour ; — Le Roi sans Couronne, pièce en cinq actes, représentée au Théâtre des Arts (1906).

Les œuvres de M. Saint-Georges do Bouhélier se trouvent chez Charpentier-Fasquelle.

En Préparation : Les Esclaves, drame ; — Histoire d’une Femme, roman ; — La Fête de Rellevile, roman ; — G. Charpentier et l’Avenir de la musique, étude ; —Le Printemps des Héros, études sur Emile Zola, Auguste Rodin, Claude Monet, Maeterlinck, Bruneau, Verhaeren, etc.

M. Saint-Georges do Bouhélier a collaboré ou collabore à l’E venement, à la Presse, au Figaro, h la Plume, à l’Annonciation, aux Documents sur le Naturisme, à l ’ Académie française, à Antée, etc. Il a fondé en 1897 la Revue Naturiste.

M. Saint-Georges de Bouhélier (Stéphane-Georges do Bouhélier-Lepelletier, dit) est né à Rueil (Scine-et-Oise) lo 19 mai 1876. Filsde M. Edmond de Bouhélier-Lcpelletier, publiciste et homme politique connu, parent de Paul Verlaine, il accomplit ses études classiques au lycée de Versailles, puis on Suisse. Avec ne rare précocité, tout jeune, il se voua aux lettres et, tout