Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/444

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



PAUL SOUCHON

Bibuogtiaphie. — Élévations Poétiques (éditions de l’Effort, Paris, 1898) ; — Hymne aux Muses (éditions de l’Effort, Paris, 1900) ; — Nouvelles Elévations Poétiques ; — Elégies Parisiennes (éditions de l’Effort, Paris, 1902) ; — La Beauté de Paris (Société du Mercure de France, Paris, 1904) ; — Phyllis, tragédie en cinq actes, représentée pour la première fois sur la scène du Théâtre Bour, le 17 avril 1905 (Société du Mercure de France, Paris, 1905) ; — Le Dieu nouveau, tragédie en trois actes (Société du Mercure de France, Paris, 1906).

En Préparation : Le Soleil natol, poèmes ; L’Homme et la Vie, poèmes ; Théâtre.

M, Paul Souchon a collaboré à divers quotidiens et périodiques.

M. Paul Souchon est né à Laudun (département du Gard), sur les bords du Rhône, le 15 janvier 1874. Il a passé son enfance et sa jeunesse à Aix-on-Provenco, et habite actuellement Paris. Il a publié, en 1898, les Elévations Poétiques ; en 1901, les Elégies Parisiennes ; en 1904, La Beauté de Paris, et prépare deux nouveaux volumes de vers. II a donné au théâtre : Phyllis, tragédie en cinq actes et Le Dieu nouveau, tragédie en trois actes.

« M. Paul Souchon, dit M. Léon Bailby, trouve tout naturellement l’originalité, grâce à une langue souple et pure, à des images d’une belle et touchante sérénité. Il y a dans la grâce souriante et apaisée de sa poésie comme un ressouvenir très doux d’André Ghénicr. »