Parole de Socrate

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Barbin & Denys Thierry (pp. 66-67).
Chauveau - Fables de La Fontaine - 04-17.png


XVII.

Parole de Socrate.



SOcrate un jour faiſant bâtir,

Chacun cenſuroit ſon ouvrage.
L’un trouvoit les dedans, pour ne luy point mentir,
Indignes d’un tel perſonnage.

L’autre blâmoit la face ; & tous eſtoient d’avis
Que les appartemens en eſtoient trop petits.
Quelle maiſon pour luy ! L’on y tournoit à peine.
Pleuſt au Ciel que de vrais amis
Telle qu’elle eſt, dit-il, elle pût eſtre pleine !
Le bon Socrate avoit raiſon
De trouver pour ceux-là trop grande ſa maiſon.
Chacun ſe dit ami ; mais fol qui s’y repoſe ;
Rien n’eſt plus commun que ce nom,
Rien n’eſt plus rare que la choſe.