Poésies (Marie de France)/Fable LXXXI

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Poésies de Marie de France, II, Texte établi par B. de Roquefort, Chasseriau (p. 341-344).

FABLE LXXXI.

De l’Aigles, d’un Vostour è de la Grue [1].

Un Aigles fu furment iriez
Vers un Ostoir, è curréciez ;
Tuz les Oiseax fist assenbler,
Enprès l’Ostoir les fist voler,
Saveir s’il le purreient prendre.
Mès cil nes’ waut néent atendre,
Où crues d’un rochier s’esteit mis.
Li Oisel l’unt entur assis [2],
Puis esgardent ki l’assaurra [3]
E qui avenir i porra [4].10
Dunc i unt la Grue envéiée,
Pur sun lung col, l’unt tant preiée.
La Grue lanche sun bec avant
E li Ostours de maintenant
Si l’a par la teste saisie ;

La Grue en fu si esbahie
[a] Quel ne pot tenir sun derrière ;
Tuz les Oisiax fist trère arrière [5]
Qui entur li venuz esteient
E qui bien aidier li vuleient.20
Tuz les orda et mau-bailli [6]
E s’en fuient en sus de li.
Qant ele ot sa teste fors-mise [7]
Purpensa soi q’en nule guise
[b] Ne deit où paiis arrester ;
Ains passera, ce dist, la mer,
Pur la hunte qu’ele aveit fète,
[c]Qi li sereit tuz-jurs retrète [8].
Qant ele fu en mer entrée
Si a une Miawe [9] encuntrée ;30

[d] E li demanda et enquist
U ele aleit ; cele li dist
Qe de sun païs ert fuiie
Si li cunta sa vilenie.
Dunc la Maoue a respundue
Demanda li sel’ ert venue [10]
Sans cel ustil qui l’a houni ;
E lors la Grue li respoundi
Ainz l’ai, feit-ele, ensanble od mei ;
Dunt te loge par dreite fei [11]40
Que revoises en ta cuntrée,
Qant de celi n’ès délivrée,
Grengneur mal puet-il aillours fère.
La Grue s’est mise el repeire.

MORALITÉ.

Cest essanple ai pur ce traitié ;
Cil qui sunt plain de malvestié

Suvent en lur cuntrée meffunt,
Puis la guerpisent, si s’en vunt,
Pur noient laissent lor paiis
Aillors unt-ils tele uvre empris.50
Lor mauvès cuer deivent changier
E ne mie lor païs laissier.


  1. Le Grand d’Aussy, Fabliaux in-8°, tom. IV, p. 190.
  2. L’ont enfermé et entouré.
  3. L’assaillera, l’attaquera.
  4. Et qui pourra arriver vers lui.
  5. Reculer, éloigner.
  6. Elle les salit et les couvrit d’ordures.
  7. Quand elle eut retiré sa tête.
  8. Reprochée.
  9. Maoue, maoue, mauve, mave, moe, la mouette.
  10. Si elle étoit partie.
  11. Je te conseille en vérité de retourner dans ton pays.
Variantes.
  1. Que li mésavint par derrière.
  2. Ne weut el païs arrester.
  3. Car tous-jors li seroit retraite.
  4. Si li a demandé et quist
    Et cele li conta et dist.