Poésies (Rimbaud)/éd. Vanier, 1895/Sensation

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Poésies complètes, avec préface de Paul Verlaine et notes de l’éditeurL. Vanier (p. 53).



SENSATION


Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue !

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien
Par la Nature, — heureux comme avec une femme.


Mars 1870.