Poésies de Marie de France (Roquefort)/Fable XXI

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

FABLE XXI.

De l’Omme qui vit parler deus Cers ensanle[1].

Uns riches Huns chevaucheit jà
Parmi un champ, si esgarda
Que dui Cers ansamble parleient
Et estreitement cunseilleient[2],
Cum s’il fuissent entre grant gent ;
[a]Vers eas turna hastivement.
Demanda lor pur quel mestier[3]
Il vuleient si cunseillier,
Qant nul Hume prèz d’ax n’aveit,
Ne nus lor parole n’oeit.10
Li uns respundit au Seignor
Que il n’aveient nule poor,
Avis lor sembleit vézieure[4]

Qu’il parloient en tele mesure.

MORALITÉ.

Ce funt suvent li nun-sachant,
De tele chose funt samblant,
[b]Pur autre gent seurvézier[5],
Qui ne lor puet aveir mestier.


  1. Legrand d’Aussy, in-8°, Fabliaux, tom. IV, pag. 192.
  2. Et racontoient à voix basse, comme s’ils avoient été au milieu de beaucoup de monde.
  3. Il leur demanda par quelle raison ils se parloient à l’oreille.
  4. Tromperie, subtilité.
  5. Tromper, surprendre, sans que cela ait un but utile.
Variantes.
  1. Vers eus s’en va délivrement.

  2. Por autre gent faire muser.