100%.png

Principes de la musique et méthode de transposition, 4e édition/p1/3a

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


III.
ÉTUDE DES INTERVALLES.



Cette étude a pour objet les rapports qu’ont entre eux les différents sons, quant à l’intonation.

 
82. On appelle intervalle, la distance qui existe d’un son à un autre. Définition.
83. Il semblerait, au premier abord, qu’en raison du grand nombre de sons dont se compose l’échelle musicale, la quantité des intervalles dût être considérable. Cependant, si l’on observe la manière dont sont accordés les sons de cette échelle (§§ 45 et 67), on reconnaîtra que tous les intervalles peuvent être ramenés à ceux fournis par la combinaison des sons contenus dans un espace de huit degrés (une octave).
84. Ainsi que nous l’avons dit (§ 9), on donne à chaque intervalle un nom exprimant le nombre de degrés diatoniques que l’intervalle contient. Comment on les nomme.
85. En tête des intervalles on place l’unisson, c’est-à-dire l’intervalle nul servant de point de départ.

EXEMPLE :
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx  
UNISSON.
Intervalle nul. —
Un seul et même degré.
 %p80s1 Unisson
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\time 24/4
s1 s 
c1 c 
s1 s
\bar "||"
}
SECONDE.
Intervalle de deux degrés.
 %p80s2 Seconde
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.NonMusicalPaperColumn #'padding = #1
\time 8/4
c1^\(  d\) \bar "||"  d^\( e\) \bar "||"  e^\( f\) \bar "||"
}
TIERCE.
Intervalle de trois degrés.
 %p80s3 Tierce
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.NonMusicalPaperColumn #'padding = #1
\time 9/4
c1^\( 
\once \override Stem #'stencil = ##f \once \override Stem #'length = #0 
d4 e1\) \bar "||"  
d1^\(
\once \override Stem #'stencil = ##f \once \override Stem #'length = #0 
e4 f1\) \bar "||"
}
QUARTE.
Intervalle de quatre degrés.
 %p80s4 Quarte
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.NonMusicalPaperColumn #'padding = #1
\time 10/4
c1^\( 
\once \override Stem #'stencil = ##f \once \override Stem #'length = #0 
d4 
\once \override Stem #'stencil = ##f \once \override Stem #'length = #0 
e f1\) \bar "||"  
d1^\(
\once \override Stem #'stencil = ##f \once \override Stem #'length = #0  
e4 
\once \override Stem #'stencil = ##f \once \override Stem #'length = #0 
f g1\) \bar "||"
}
QUINTE.
Intervalle de cinq degrés.
 %p80s5 Quinte
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.NonMusicalPaperColumn #'padding = #1
\time 11/4
c1^\( 
\override Stem #'stencil = ##f
\override Stem #'length = #0 
d4 e f 
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
g1\) \bar "||"  
d1^\(
\override Stem #'stencil = ##f
\override Stem #'length = #0  
e4 f g 
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
a1\) \bar "||"
}
SIXTE.
Intervalle de six degrés.
 %p80s6 Sixte
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.NonMusicalPaperColumn #'padding = #1
\time 12/4
c1^\( 
\override Stem #'stencil = ##f 
\override Stem #'length = #0 
d4 e f g 
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
a1\) \bar "||"  
d,1^\(
\override Stem #'stencil = ##f
\override Stem #'length = #0  
e4 f g a 
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
b1\) \bar "||"
}
SEPTIÈME.
Intervalle de sept degrés.
 %p80s7 Septième
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.NonMusicalPaperColumn #'padding = #1
\time 13/4
c1^\( 
\override Stem #'stencil = ##f 
\override Stem #'length = #0 
d4 e f g a
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
b1\) \bar "||"  
d,1^\(
\override Stem #'stencil = ##f
\override Stem #'length = #0  
e4 f g a b
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
c1\) \bar "||"
}
OCTAVE.
Intervalle de huit degrés.
 %p80s8 Octave
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.NonMusicalPaperColumn #'padding = #1
\time 14/4
c1^\( 
\override Stem #'stencil = ##f 
\override Stem #'length = #0 
d4 e f g a b
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
c1\) \bar "||"  
d,1^\(
\override Stem #'stencil = ##f
\override Stem #'length = #0  
e4 f g a b c
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
d1\) \bar "||"
}
xxEn poursuivant au delà de l’octave, on aurait la neuvième, la dixième, la onzième, la douzième, etc.  
86. Les intervalles qui ne dépassent pas l’octave sont des intervalles simples. Intervalles simples
et
intervalles composés.
87. Les intervalles qui excèdent l’octave sont considérés comme la répétition, à une ou plusieurs octaves de distance, des intervalles simples, et, pour cette raison, on les nomme intervalles composés.
xxAinsi la neuvième est la répétition de la seconde ; la dixième, de la tierce ; la onzième, de la quarte, etc.


EXEMPLE :
 
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\time 15/4
c1\(_(
\override Stem #'stencil = ##f 
\override Stem #'length = #0 
d4)_(_\markup{\concat { "2" { \tiny\raise #0.8 "de"}}} 
e f g a b c
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
d1)\)^\markup{\concat { "9" { \tiny\raise #0.8 "e "}}} 
\bar "||"  
\time 16/4
c,1\(_(
\override Stem #'stencil = ##f 
\override Stem #'length = #0 
d4 
e)_(_\markup{\concat { "3" { \tiny\raise #0.8 "ce "}}} 
f g a b c d
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
e1)\)^\markup{\concat { "10" { \tiny\raise #0.8 "e "}}} 
\bar "||"  
}



88. Les intervalles composés se divisent en redoublés, triplés, quadruplés, etc., suivant que la note extrême s’y trouve contenue deux, trois, quatre fois, etc.
xxAinsi la treizième est une sixte redoublée.
 


EXEMPLE :
 
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\time 19/4
c1\(_(
\override Stem #'stencil = ##f 
\override Stem #'length = #0 
d4 e f g 
a)_(_1
b c d e f g
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
a1)\)^\markup{\concat { "13" { \tiny\raise #0.8 "e"}}}_2
\bar "||"  
}



xxLa dix-septième est une tierce triplée.  


EXEMPLE :
 
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\time 23/4
g1\(_(
\override Stem #'stencil = ##f 
\override Stem #'length = #0 
a4
b)_(_1
c d e f g a 
b)_(_2
c d e f g a
\override Stem #'stencil = ##t 
\override Stem #'length = #3.5
b1)\)^\markup{\concat { "17" { \tiny\raise #0.8 "e"}}}_3
\bar "||"  
}



89. Pour ramener au simple un intervalle composé, il faut soustraire du nombre de ses degrés 7 autant de fois qu’il s’y trouve contenu ; ce qui reste est l’intervalle simple. Par exemple, pour la treizième, 7 étant retranché de 13, il reste 6 ; la sixte est donc l’intervalle simple. Pour la dix-septième, 17 contient 7 deux fois, et il reste 3 ; la tierce est donc l’intervalle simple.
xxAjoutons que s’il n’y a pas de reliquat, l’intervalle simple est une septième ; que si ce reliquat est 1, l’intervalle simple est l’unisson ou, pour mieux dire, l’octave, puisque l’unisson n’est pas un intervalle.
Ramener
au simple
un intervalle composé.
xxTous les intervalles, quels qu’ils soient, pouvant être réduits à ceux qui sont contenus dans une octave, l’étude que nous en devons faire n’aura pas à franchir ces limites.  
90. Remarquons qu’un intervalle peut être compté de deux manières, soit en partant du son grave pour monter au son aigu, soit en descendant du son aigu au son grave.
xxDans le premier cas, l’intervalle est appelé supérieur : ainsi la tierce supérieure d’ut est mi.
xxDans le second cas, l’intervalle est dit inférieur : la tierce inférieure d’ut est la.
Intervalles supérieurs
et inférieurs.
91. Les sons se comptant ordinairement de bas en haut, si l’on ne spécifie rien dans l’énoncé de l’intervalle, c’est l’intervalle supérieur qu’on a en vue. Donc, lorsque l’on dit simplement : la seconde de , la tierce de fa, on désigne la note mi, la note la.

xxNOTA. — Les exercices placés à la fin du chapitre peuvent être fractionnés et répartis dans le courant de cette étude de la manière ci-après.


EXERCICES :
Sur les principes, n° 1, page 94.
Sur l’application, n° 1, page 95.


92. Tous les intervalles formés d’un même nombre de degrés diatoniques et portant en conséquence le même nom, ne sont pas égaux entre eux.
xxOn sait déjà qu’il y a des secondes d’un ton : ut ré, ré mi ; et des secondes d’un demi-ton : mi fa, si ut. Il y a aussi plusieurs sortes de tierces, de quartes, de quintes, etc.
xxChaque intervalle a donc plusieurs manières d’être, ou modifications [1].
Modifications des intervalles.
93. Les intervalles, selon la modification, sont qualifiés de justes, majeurs, mineurs, augmentés, diminués.
94. La quarte, la quinte et l’octave prennent la qualification de juste.
95. Plus grand que juste, d’un demi-ton chromatique, l’intervalle est augmenté ; plus petit de la même quantité, il est diminué.
96. La seconde, la tierce, la sixte et la septième reçoivent chacune les qualifications de majeure et de mineure, marquant une différence d’un demi-ton, entre ces deux manières d’être de l’intervalle.
97. Plus grand que majeur, d’un demi-ton chromatique, l’intervalle est augmenté; plus petit que mineur, de la même quantité, l’intervalle est diminué.
98. Les intervalles, dans leurs diverses modifications, se mesurent par tons, demi-tons diatoniques et chromatiques [2]. Comment on mesure les intervalles dans leurs diverses modifications.
99. Cette manière de mesurer les intervalles indique avec précision leur nature. En effet, de même que le nom de chaque intervalle se rapporte au nombre de degrés diatoniques qu’il renferme, de même le nombre des tons et demi-tons à accuser, sera celui des espaces qui séparent ces degrés, dans leur succession conjointe.
xxD’où il suit que le nombre de ces espaces (tons ou demi-tons diatoniques) égalera, moins un, celui des degrés.
EXEMPLE :
Unisson
 (Intervalle nul),
1 même degré,
0 espace.
 
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\time 8/4
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.5 . 4.0)
c1_\markup{\bold \fontsize #-1 {1}}
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.5 . 4.0)
c_\markup{\bold \fontsize #-1 {1}}
\bar "||"  
}
Seconde 2 x.xx.xxdegrés,
1 espace.
 
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\time 9/4
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.5 . 5.0)
c1(_\markup{\bold \fontsize #-1 {1}}
\hideNotes
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(-1.0 . 3.0)
c4_\markup{\bold {1}}
\unHideNotes
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.5 . 6.0)
d1)_\markup{\bold \fontsize #-1 {2}}
\bar "||"  
}
Tierce 3 x.xx.xxdegrés,
2 espaces.
 
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\time 12/4
\override Stem #'stencil = ##f 
\override Stem #'length = #0 
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.5 . 5.0)
c1(_\markup{\bold \fontsize #-1 {1}}
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(-0.3 . 6.0)
\once\override Slur  #'control-points =  #'((1. . -4.) (2 . -4.8) (4 . -4.8) (5.5 . -3.5))
d4)(_\markup{\bold \fontsize #-1 {2}}
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(-5.5 . 3.0)
s4_\markup{\bold {1}}
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(-1.2 . 5.1)
s4_\markup{\bold {2}}
s4
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.5 . 6.5)
e1)_\markup{\bold \fontsize #-1 {3}}
\bar "||"  
}
Quarte
  Etc.
4 x.xx.xxdegrés,
3 espaces.
 
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\time 16/4
\override Stem #'stencil = ##f 
\override Stem #'length = #0 
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.5 . 5.0) %do1
\once\override Slur  #'control-points =  #'((1.0 . -4.) (3.0 . -5.0) (5.0 . -5.0) (7.0 . -4.0)) %Lig1
c1(_\markup{\bold \fontsize #-1 {1}}
s4
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.0 . 5.0) %ré2
\once\override Slur  #'control-points =  #'((1. . -4.0) (2.5 . -5.0) (4.5 . -5.0) (6.0 . -4.0)) %Lig2
d4)(_\markup{\bold \fontsize #-1 {2}}
s4
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(-9.4 . 3.0) %I1
s4_\markup{\bold {1}}
\once\override Slur  #'control-points =  #'((1.0 . -4.) (3.0 . -5.0) (5.0 . -5.0) (7.0 . -4.0)) %Lig3
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.0 . 8.0) %mi3
e4)(_\markup{\bold \fontsize #-1 {3}}
s4
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(-9.0 . 3.2) %I2
s4_\markup{\bold {2}}
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(0.3 . 8.5) %fa4
f1)_\markup{\bold \fontsize #-1 {4}}
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(-8.7 . 0.3) %I3
s16_\markup{\bold {3}}
\bar "||"  
}

100. Les intervalles de même nom, quelles que soient leurs modifications, compteront le même nombre d’espaces diatoniques.
xxIls varieront par la nature de ces espaces, mais non par leur nombre : plus l’intervalle sera grand, plus il contiendra de tons ; plus il sera petit, plus il renfermera de demi-tons ; mais la somme des espaces sera toujours la même.
xxPar exemple :
xxxx Une tierce majeure contiendra 2 tons (2 esp.) ;
xxxxUne tierce mineure contiendra 1 ton et 1 demi-ton diat. (2 esp.) ;
xxxxUne tierce diminuée contiendra 2 demi-tons diat. (2 esp.).
101. Quant au demi-ton chromatique, il n’apparaît que dans les intervalles augmentés. Il s’ajoute aux espaces diatoniques, sans rien changer à la règle que nous venons d’établir, puisque l’altération qui le produit ne change pas le rang du degré. Ut ré  forment une seconde tout comme ut ré   ; et l’une et l’autre seconde ne devront compter qu’un espace diatonique, le demi-ton chromatique ré ré  ne pouvant pas être pris pour espace diatonique.  
102. Le tableau suivant donnera le nom et la mesure des intervalles dans leurs diverses modifications.  

TABLEAU SYNOPTIQUE DES INTERVALLES.

PREMIÈRE
Dénomination inusitée.
Diminuée.
(Impraticable [3].)
ex :
 % 1 dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 8/4
c1 ces
\bar "||"  
}
Juste.
UNISSON
Intervalle nul.
ex :
 % 1 j
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 8/4
c1 c
\bar "||"  
}
Augmentée.
Intervalle chromatique.
Un demi-ton chromatique.
ex :
 %1 aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 8/4
c1 cis
\bar "||"  
}
SECONDE Diminuée.
Intervalle enharmonique.
ex :
 % 2 dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 9/4
c1 deses 
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(1.0 . -1.0)
s4_\markup {\fontsize #-3 {ou}}
\bar "||"  
s4 
cis1 des
\bar "||"
}
Mineure.
Un demi-ton diatonique.
ex :
 % 2 min
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 8/4
c1 des
\bar "||"  
}
Majeure.
1 ton.
ex :
 % 2 maj
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 8/4
c1 d
\bar "||"  
}
Augmentée.
1 ton et 1 demi-ton chromatique.
ex :
 % 2 aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 8/4
c1 dis
\bar "||"  
}
TIERCE Diminuée.
2 demi-tons diatoniques.
ex :
 % 3 dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 5/4
<c eeses>1
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(1.0 . -1.0)
s4_\markup {\fontsize #-3 {ou}}
\bar "||"  
s4 
<cis ees>1
\bar "||"  
}
Mineure.
1 ton et un demi-ton diatonique.
ex :
 % 3 min
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c ees>1
\bar "||"  
}
Majeure.
2 tons.
ex :
 % 3 maj
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c e>1
\bar "||"  
}
Augmentée.
2 tons et 1 demi-ton chromatique.
ex :
 % 3 aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c eis>1
\bar "||"  
}
QUARTE Sous-diminuée.
3 demi-tons diaton.
ex :
 % 4 s-dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 5/4
<c feses>1
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(1.0 . -1.0)
s4_\markup {\fontsize #-3 {ou}}
\bar "||"  
s4 
<cis fes>1
\bar "||"  
}
Diminuée.
1 t. et 2 demi-t. diatoniques.
ex :
 % 4 dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c fes>1
\bar "||"  
}
Juste.
2 t. et 1 demi-ton diatonique.
ex :
 % 4 j
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c f>1
\bar "||"  
}
Augmentée.
3 tons.
ex :
 % 4 aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c fis>1
\bar "||"  
}
Sur-augmentée.
3 tons et 1 demi-ton chromatique.
ex :
 % 4 S-aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 5/4
<c fisis>1
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(1.0 . -1.0)
s4_\markup {\fontsize #-3 {ou}}
\bar "||"  
s4 
<ces fis>1
\bar "||"  
}
QUINTE Sous-diminuée.
1 ton et 3 demi-tons diatoniques.
ex :
 % 5 s-dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 5/4
<c geses'>1
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(1.0 . -1.0)
s4_\markup {\fontsize #-3 {ou}}
\bar "||"  
s4 
<cis ges'>1
}
Diminuée.
2 t. et 2 demi-tons diatoniq.
ex :
 % 5 dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c ges'>1
\bar "||"  
}
Juste.
3 t. et 1 demi-ton diatonique.
ex :
 % 5 j
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c g'>1
\bar "||"  
}
Augmentée.
3 t., 1 d.-t. diat. et 1 demi-t. chr.
ex :
 % 5 aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c gis'>1
\bar "||"  
}
Sur-augmentée.
3 tons, 1 demi-ton diat. et 2 demi-tons chrom.
ex :
 % 5 S-aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 5/4
<c gisis'>1
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(1.0 . -1.0)
s4_\markup {\fontsize #-3 {ou}}
\bar "||"  
s4 
<ces gis'>1
\bar "||"  
}
SIXTE Diminuée.
2 tons et 3 demi-tons diatoniques.
ex :
 % 6 dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 5/4
<c aeses'>1
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(1.0 . -1.0)
s4_\markup {\fontsize #-3 {ou}}
\bar "||"  
s4 
<cis aes'>1
\bar "||"  
}
Mineure.
3 tons et 2 demi-tons diatoniques.
ex :
 % 6 min
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c aes'>1
\bar "||"  
}
Majeure.
4 tons et 1 demi-ton diatonique.
ex :
 % 6 maj
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c a'>1
\bar "||"  
}
Augmentée.
4 tons, 1 demi-ton diat. et 1 demi-ton chromat.
ex :
 % 6 aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c ais'>1
\bar "||"  
}
SEPTIÈME Diminuée.
3 tons et 3 demi-tons diatoniques.
ex :
 % 7 dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 5/4
<c beses'>1
\once \override TextScript #'extra-offset = #'(1.0 . -1.0)
s4_\markup {\fontsize #-3 {ou}}
\bar "||"  
s4 
<cis bes'>1
\bar "||"  
}
Mineure.
4 tons et 2 demi-tons diatoniques.
ex :
 % 7 min
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c bes'>1
\bar "||"  
}
Majeure.
5 tons et 1 demi-ton diatonique.
ex :
 % 7 maj
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c b'>1
\bar "||"  
}
Augmentée.
5 tons, 1 demi-ton diat. et 1 demi-ton chromat.
ex :
 % 7 aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c bis'>1
\bar "||"  
}
OCTAVE Diminuée.
4 tons et 3 demi-tons diat.
ex :
 % 8 dim
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c ces'>1
\bar "||"  
}
Juste.
5 tons et 2 demi-tons diat.
ex :
 %8 j
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c c'>1
\bar "||"  
}
Augmentée.
5 tons et 2 demi-tons diaton. et 1 demi-ton chromatique.
ex :
  %8 aug
\relative c'{
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
\override Score.SpacingSpanner #'packed-spacing = ##t
\time 4/4
<c cis'>1
\bar "||"  
}
xxOn remarquera, dans le tableau précédent, qu’à l’exception de la quarte, tous les intervalles augmentés contiennent un demi-ton chromatique [4].  


  1. Faute d’une expression plus exacte, nous adoptons ce mot de modifications pour désigner les variétés d’un même intervalle.
  2. Nous ne prenons pas exclusivement le demi-ton, comme le font certains auteurs, pour mesurer les intervalles, cette méthode ayant l’inconvénient :
    xx1° De confondre les demi-tons,et en conséquence de ne pas donner la mesure exacte de l’intervalle ;
    xx2° De faire perdre de vue la nature de l’intervalle, en ne se rattachant pas au nombre de degrés qui constituent l’intervalle, et d’où il tire son nom ;
    xx3° De faire naître la confusion, en attribuant à des intervalles très-différents une composition identique. Par exemple : trois demi-tons indiqueront tout aussi bien une seconde augmentée qu’une tierce mineure ; neuf demi-tons seront la mesure de la 7e diminuée, comme de la sixte majeure, etc.
  3. Cet intervalle est impraticable, en le considérant comme intervalle supérieur, car il y aurait croisement des deux sons ; la note supérieure serait plus grave que la note inférieure, ce qui est contradictoire.
  4. Il n’y a pas d’augmentation sans altération, et, par conséquent, sans l’introduction d’une note et d’un demi-ton chromatiques. À la vérité, la quarte augmentée fait exception à cette règle, et, comme elle existe diatoniquement, sa composition (trois tons) ne révèle pas de demi-ton chromatique. Cette observation bien simple prouve que cet intervalle devrait être appelé majeur et non augmenté. (Voyez même page et suiv., Observations sur la nomenclature des intervalles, et la note à la page 147.) Néanmoins nous devons faire remarquer que la quarte augmentée dans laquelle interviendrait la note sensible du mode mineur (voyez page 133) pourrait, dans ce cas, être considérée comme contenant 2 tons, 1/2 ton diatonique et 1/2 ton chromatique, la note sensible dans le mode mineur résultant toujours d’une altération.