Projets de trente fontaines pour l’embellissement de la ville de Paris/Planche VIII

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


PLANCHE VIII.



FONTAINE DES CHAMPS-ÉLYSÉES.


À l’occasion de la planche deuxième de ce recueil, où se trouve une fontaine projetée pour les Champs-Élysées, j’ai dit un mot sur la nécessité d’embellir et de rafraîchir cette promenade par un certain nombre de fontaines jaillissantes ; celle-ci aurait la même destination et le même but. Sa forme serait celle d’un exèdre antique disposé en demi-lune, en avant duquel serait un grand bassin circulaire. Sur un soubassement continu, divisé dans sa circonférence par des ressauts encadrant des bas-reliefs et portant des têtes de Lions lançant de l’eau, seraient disposées les statues des neuf Muses sur autant de piédestaux portant des inscriptions. Entre chacune des neuf Sœurs seraient autant de petites vasques déversant l’eau d’un jet particulier ; enfin du milieu d’une vasque de grande dimension, placée au centre du bassin circulaire, s’élèverait un roseau bien nourri, dont l’eau, en retombant, viendrait bouillonner dans la vasque et s’épancherait ensuite en nappe dans le réservoir principal.

Cette décoration hydraulique, si elle était placée dans un massif d’arbres, produirait sans doute un certain effet. Pour appeler les promeneurs à jouir de son aspect, les bancs de l’exèdre se prolongeraient autour du bassin et permettraient de s’asseoir auprès pendant la saison chaude, et d’y respirer un air frais et bienfaisant.




FONTAINE DE LA PLACE DES ITALIENS.


Elle serait composée d’un grand bassin et d’un autre de moindre dimension, au milieu duquel un balustre, porté par un piédestal, supporterait deux vasques étagées de grandeur. La coupe supérieure serait surmontée d’un Triton monté sur un Dauphin, et tenant au-dessus de sa tête une conque d’où partirait un jet, dont l’eau retomberait en nappe de vasques en vasques et viendrait alimenter la cascade formée par la surélévation du bassin central sur celui extérieur à l’usage du public. Le tout reposerait sur deux marches en granit.



FONTAINE DE LA PLACE MAUBERT.


Cette fontaine est supposée élevée pour perpétuer le souvenir d’un illustre citoyen, dont la statue serait placée sur une colonne dorique. Aux quatre faces du piédestal sont des têtes de Lion jetant de l’eau dans un premier bassin, qui en alimente un autre plus grand servant d’abreuvoir.


Lusson - Projets de trente fontaines pour l’embellissement de la ville de Paris, planche 8.jpg