Mozilla.svg

Recueil des lettres missives de Henri IV/1576/23 février ― À Forget mon secrétaire

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



[1576.] — 23 février.

Orig. – Arch. de la famille Forget de Fresne. Communication de M. le chevalier Artaud de Montor, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, allié de la famille Forget.


À FORGET, MON SECRETAIRE[1].

Forget, J’ay esté bien ayse d’entendre par le sr de la Burthe[2] que monsr de Chiverny[3] se soit si liberalement employé à l’endroict du Roy et de la Royne sa mere, pour faire avoir à mes officiers ung passeport general pour me venir trouver ; m’ayant aussi faict deslibvrer tous mes grands chevaulx et meubles qui me faisoient besoing. Vous ne ferés faulte, incontinent la presente receue, à l’aller trouver pour le remercier de ma part, le priant me vouloir continuer ceste bonne volonté de laquelle je me sçauray bien revancher, l’occasion se presentant soit pour luy ou pour les siens. Et quant à ce que vous me mandés que messrs des finances ont faict pour moy tout ce qu’ils ont peu pour faire payer, par delà, à mon tresorier la somme de trois mille livres sur et en deduction de ce qui me reste deu de ma pension de l’annee derniere, asseurés [les] qu’ils me feront encores plus de plaisir de vous faire bailler le reste de la somme, ou vous en faire livrer par eux bonne et seure assignation, pour icelle employer selon qu’il vous sera cy-apres ordonné par ceulx de mon Conseil ; et particulierement vous en prierez de ma part les srs de Sainct-Bonnet[4] et d’Olinville, desquels je m’asseure plus que des aultres pour me faire plaisir. Dont vous ne ferez faulte de m’advertir incontinent. Attant, je prieray le Createur vous avoir, Forget, en sa saincte garde. Escript à Beaufort[5] le xxiije jour de febvrier.

Vostre bon maistre,


HENRY.



  1. Pierre Forget, sieur de Fresne, second fils de Pierre Forget, seigneur de Maflée, conseiller et secrétaire des rois François Ier et Henri II, et de Françoise de Fortia, était alors secrétaire des finances de Henri III et secrétaire du roi de Navarre. Ce fut le 22 février 1589 qu’il devint secrétaire d’état, place qu’il remplit ensuite pendant tout le règne de Henri IV, étant mort la même année que ce prince, à soixante-six ans. On estimait beaucoup sa rédaction.
  2. Maître Jehan de la Burthe est désigné parmi les maîtres des requêtes qui doivent servir à Paris, en 1585, dans l’estat de la maison du roi de Navarre, publié d’après les papiers de messieurs de Mornay. (Mémoires de du Plessis, édition in-8°, t. III, p. 236.)
  3. Philippe Hurault, comte de Cheverni et de Limours, fils de Raoul Hurault, seigneur de Cheverni, et de Marie de Beaune, né le 25 mars 1528, conseiller au parlement de Paris en 1554, chancelier du roi de Pologne en 1573, chancelier des ordres du Roi en 1578, chancelier de France en 1583, mort le 30 juillet 1599. Il nous a laissé ses mémoires. On voit ici qu’il entretenait, dès 1576, avec le roi de Navarre, les bonnes relations qui le rappelèrent aux sceaux dès l’avénement de ce prince au trône de France, après la disgrâce où il était tombé à la fin du règne de Henri III.
  4. Aimar de Saint-Bonnet, seigneur de Montferrier, coseigneur de Toiras, etc., etc. troisième fils d’Antoine de Saint-Bonnet, seigneur de Toiras, et de Gabrielle de Rochemure. Un de ses fils, né en 1585, fut maréchal de France.
  5. Beaufort-en-Vallée, petite ville d’Anjou, aujourd’hui chef-lieu de canton du département de Maine-et-Loire.