Mozilla.svg

Recueil des lettres missives de Henri IV/1578/25 mars ― À mon cousin monsieur le mareschal de Dampville

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



1578. — 25 mars.

Orig. – B. R. Fonds Béthune, Ms. 8836, fol. 78 recto.


À MON COUSIN MONSR LE MARESCHAL DAMPVILLE.

Mon Cousin, J’aurois esté adverty par les consuls de Milhau, que ung de mes officiers en ma viscomté de Creyssel[1], nommé monsr Guerin, habitant de leur ville, en revenant du lieu de Cornus[2] deppendant de ma dicte vicomté, de faire et administrer justice à mes subjects, certains, appelez Talayssac, Gondon et Fabri, et aultres leurs complices, se seroient saisis de sa personne et de son clerc, et menés prisonniers au lieu de Sainct Baulysi de Lyrondel[3], estant dans nostre gouvernement, appartenant toutes fois à ung gentilhomme catholique du vostre, appelé de Sainct-Guirauld[4] ; me faisant les dicts consuls et aultres du pays de Rouergue, tant d’une que d’aultre religion, grand’querimonie du peu de volonté que ceulx de vostre dict gouvernement ont à la manutention de l’edict de pacification du Roy mon seigneur. De quoy je suis bien marry, tant pour le peu de respect qu’on a à mes officiers, que pour le grand desir, que j’ay que ce pauvre Royaume se puisse remettre en quelque reconciliation les ungs entre les aultres. Et d’aultant que je m’asseure de vostre bonne volonté, et que ne vouldriés permectre que mes dicts officiers fussent destenus prisonniers, travaillés ne molestez en faisant le debvoir de leur charge, je vous ay bien voulu faire ceste-cy, pour vous prier de commander au dict de Sainct Guirauld et preneurs, que le dict Guerin et son clerc soient mis en pleine liberté, afin qu’ils me fassent service et administrent justice à mes dicts subjects, et donner ordre au reste, selon vostre prudence, que ces actes ne se fassent plus en vos quartiers, et tenir la main à l’entretenement du dict edict, comme je m’asseure que ferés. A tant je prieray Dieu vous donner,

Mon Cousin, en parfaite santé, longue vie. De Pamyers, ce xxve mars 1578.

Vostre bien affectionné amy,
HENRY.


  1. Petit bourg de l’ancien Rouergue, près de Milhau, département de l’Aveyron.
  2. Aujourd’hui chef-lieu de canton du département de l’Aveyron (Rouergue).
  3. Saint-Baulize-de-l’Hirondel en Rouergue, aujourd’hui département de l’Aveyron.
  4. Arnaud de Lauzières, seigneur de Saint-Guiraud, de Saint-Beaulize, etc. fils d’Arnoud de Lauzières et de Hélix Comtesse.