Recueil des lettres missives de Henri IV/1582/5 février ― À messieurs les consuls de la ville de Bergerac

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



1582. — 5 février. — IIme.

Orig. — Arch. de la préfecture de la Dordogne. Envoi de M. le préfet.


À MESSRS LES CONSULS DE LA VILLE DE BERGERAC.

Messrs les Consuls, D’aultant qu’à l’occasion des maulvais chemins, je ne puys en allant à Coutras passer par vos quartiers comme je pensoys, j’ay advisé de prendre ung aultre meilleur chemin, et vous ay bien voulu escrire la presente, affin que vous advisez bien à vostre seureté et conservation, sans entreprendre chose qui puisse alterer le repos publicq, gardant inviolablement la paix, et m’advertissant à toutes occasions de ce qui surviendra : en quoy m’asseurant que ferez tout debvoir, je ne vous feray plus longue lettre, sinon pour prier Dieu, Messrs les Consuls, vous tenir en sa garde. De Nerac, ce ve febvrier 1582[1].

Vostre bien bon amy,


HENRY.


  1. Pareille lettre fut écrite le même jour, de Casteljaloux, à M. de Meslon, gouverneur de Montségur. Nous avons jugé inutile de reproduire ce double d’une lettre circulaire.